Audit Référencement

Réussir son audit référencement

Il nous est souvent demandé de travailler sur divers audits référencement afin d’optimiser le positionnement de sites internet. Ce processus peut s’avérer complexe et fastidieux, mais au fil des années nous avons compilé diverses techniques et méthodes pertinentes nous permettant de suivre un process efficace.

Que cela soit pour faire un point global de situation après plusieurs années de présence en ligne ou pour assoir un meilleur positionnement sur le long terme, il est vital de comprendre et de s’approprier les bonnes pratiques à l’oeuvre.

Nous vous proposons une liste de quelques techniques importantes à prendre en considération, liste non exhaustive, mais qui pourra servir de bon point de départ, suivez le guide !

Partez à la chasse aux liens morts

Cela peut paraitre trivial mais il est très important de s’assurer qu’aucun contenu de son site internet ne pointe vers une page inexistante. Il faudra veiller soit à corriger ses liens morts, ( l’erreur est humaine ), soit à retirer tout lien pointant vers vos destinations inexistantes.

De nombreux outils en ligne gratuits pourront vous assister dans vos recherches de liens morts, par exemple :

- https://validator.w3.org/checklink
- http://www.deadlinkchecker.com/
- http://www.brokenlinkcheck.com/

Note : Divers logiciels gratuits ou payants pourront aussi être installés sur votre sytème PC / MAC / Linux, mais nous ne les couvrirons pas ici.

Vérifier l’intégrité de son Sitemap

Le Sitemap d’un site internet est chargé de lister toutes les pages que vous souhaitez référencer sur les moteurs de recherche. Vous devez vous assurer d’une part de son intégrité, et d’autre part que les contenus souhaités y sont bien présents.

Si vous utilisez un CMS de type WordPress, de nombreux plugins existent pour vous assister dans cette démarche et vous faciliter la mise en oeuvre.
Si votre site ne se base pas sur un CMS, vous devrez le générer vous même.

Nous vous invitons à nous contacter pour connaitre les diverses méthodes possibles. Le processus pouvant s’avérer complexe.

Vérifier ses 404 via Google Webmaster Tools

En partant du principe que votre site est déjà connecté à votre espace Google Webmaster Tools, vous pourrez consulter dans votre espace personnel le rapport des pages 404. Ce rapport vous indiquera quelles ont été les pages 404 rencontrées.

Une 404 pourra être rencontrée en cas de contenu inexistant ou si, par exemple, le robot d’indexation aura été bloqué. Il s’agira alors de savoir si vous souhaitez réellement pointer sur une page existante, auquel cas il vous faudra corriger vos liens, ou si vous souhaitiez réaliser une redirection.

Réduire son Duplicate Content

Le Duplicate Content ( contenus dupliqués et similaires sur plusieurs pages de vos sites ou sur des sites externes ) peut gravement nuire à votre référencement. Un service tel que http://www.copyscape.com/ vous permettra de savoir si de tels contenus similaires sont employés.
En cas de résultats positifs :

- Duplicate Content sur votre propre site. Modifiez le contenu de vos pages pour qu’il soit unique est propre à la page de référence ou employer une URL canonique.

- Duplicate Content sur un site de tiers. - Votre contenu aura été récupéré à l’identique par un site extérieur ( copie de fiches produits, d’articles de blog etc… ) Modifiez votre contenu originel pour le rendre unique et contacter le responsable du site tiers pour lui demander de faire de même. Vous pourrez mentionner cet incident à Google selon l’importance que vous apporterez à cette situation.

Travailler son Thin Content

L’on appellera Thin Content, tout contenu textuel de page inférieur à 300 mots. Typiquement un site présentant une faible part consacré au contenu cible par rapport aux éléments textuels du header, menu principal et footer sera confronté à un problème de Thin Content. Pour corriger ceci vous pourrez fusionner plusieurs pages en une ou retravailler vos textes.

Optimisez votre site pour les périphériques mobiles

Google a récemment lancé un label « mobile friendly » visant à favoriser les sites compatibles et optimisés pour les mobiles sur ses SERPs.

Depuis plusieurs années, il est recommandé sur le plan ergonomique et de l’accessibilité de disposer de plateformes dites ‘Responsive’ afin de garantir un affichage optimal de vos sites sur tous les périphériques de consultations possibles ( PC, Tablette, Smartphone.. ).

Cette initiative de Google va encore plus loin en mettant clairement en avant les sites compatibles, tout en dégradant le positionnement des sites ne l’étant pas.

Vous pourrez notamment réaliser vos tests de compatibilité en vous rendant sur :
https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/?hl=fr

ou en vous rendant sur votre espace GWT : Trafic de recherche > Ergonomie mobile

Consulter le nombre de pages indexées

Tout peut se passer là aussi via Google Webmaster Tools. Ouvrez via votre espace personnel le rapport Index Google > Etat de l’indexation.
En parallèle passez par Google pour effectuer une recherche sur : site:URLdevotresite. Vous obtiendrez alors une liste de résultats.

Ces résultats sont-ils similaires ? Si oui, Google indexe correctement les pages souhaitées. Si le compte de l’index est inférieur, vous pourrez alors avoir un problème d’accessibilité ou de directives pour les robots. Si le compte de l’index est supérieur, vous pourrez avoir des problèmes de Duplicate Content.

Vérifier ses Meta Tags

Vous aurez ici principalement trois balises meta à consulter :

- Meta Title. Les titres de vos pages devront être aussi succincts et pertinents que possible. Généralement moins de 70 caractères. Si souhaité, ajoutez le nom de votre société à la fin et non au début de vos titres.  Soyez aussi descriptif que possible en incluant un mot clé en relation avec votre contenu. Chacune des pages de votre site devra mentionner un titre unique afin d’éliminer les risques de Duplicate Content.

- Meta Description. Cette balise n’entre pas directement en considération pour votre référencement mais, est importante du côté utilisateur pour optimiser taux de clic et attractivité sur les SERPs.

- Meta Robots. Veillez à mettre en adéquation vos directives pour les robots en fonction de vos besoins via un fichier robots.txt.

Employez des URLS Canoniques

Les concepts d’URLs canoniques peuvent s’avérer complexes. Lorsque plusieurs URLs pointent sur une même page, ( pour causes de paramètres dynamiques, de variables de sessions… ) Google aura énormément de mal à interpréter et comprendre votre stratégie. Il s’agira alors pour vous de définir une URL dédiée à une page dans sa globalité. Consultez-nous pour en savoir plus à ce sujet.

Optimisez les temps de chargement de vos pages

Sachez-le, vos utilisateurs sont impatients. Assurez-vous de proposer un site internet affichant rapidement son contenu avec des temps de chargement de pages inférieures à 2-3 secondes. la page la plus rapide devra s’afficher en quelques millisecondes, la plus lente en moins de 5 secondes.

De nombreux points pourront être améliorés pour optimiser vos temps de chargements, de nombreux outils sont disponibles à cet effet. Nous mettons notre savoir faire à votre disposition pour assister dans ces démarches.

Optimisez les formats de vos URLs

Une URL claire et lisible pour vos utilisateurs le sera aussi pour Google. Une URL dite ‘sémantique’ vous permettront d’optimiser votre référencement car comprendra des termes explicites, à l’inverse d’URLs comprenant diverses variables.

Si vous n’employez pas d’ores et déjà de telles URLs sémantiques, corrigez le tir en priorité. Un grand travail de redirection et d’optimisation sera à mettre en place, mais cela est pour vous essentiel.

URL à éviter : http://www.monsite.com/page?id=12345&type=152&sort=asc
URL à employer : http://www.monsite.com/livres/titre-du-livre

Vérifier vos Images Alt Tags

A chaque fois qu’une image est mise à disposition sur votre site, il vous sera demandé d’en préciser la description ALT, même pour un visuel vous semblant peut ‘important’. Les textes ALT sont importants pour l’accessibilité, car si votre image ne se charge pas, son texte apparaitra à sa place. Cela aidera les personnes souffrant par exemple d’un handicap visuel, de pouvoir les consulter via un logiciel d’assistance de lecture. La valeur ALT d’une image permettra à Google de positionner cette dernière dans ses résultats de recherche en toute efficacité.

Vérifier vos balises H

Chacune des pages de votre site devra comporter une balise H1 pour le titre principal employé.
Vous n’aurez pas obligation d’employer les balises H2, H3, H4… cependant à des fins structurelles et pour vos objectifs ergonomiques n’hésitez pas à le faire pour valoriser sous-titres et entêtes.

Au global, sachez que le bon formatage du code de vos pages aura un impact non négligeable sur votre SEO.

Optimisez votre stratégie de vos mots clés

Veillez absolument à ne pas répéter encore et toujours les mêmes mots clés sur plusieurs pages de votre site. La tentation est grande mais sachez que cela vous fera plus de mal que de bien.

Si les mêmes mots clés sont répétés dans vos contenus sur plusieurs pages distinctes, la valeur totale et cumulée de ces derniers sera divisées par le nombre de page, et leurs poids ainsi réduit sur les SERPs.

Pour résumer

Les meilleurs audits référencement se basent sur chacun des aspects de votre site web. Qu’ils soient liés aux problématiques techniques, ergonomiques ou aux concepts d’accessibilité, absolument rien ne doit être laissé au hasard. De nombreux outils sont à votre disposition pour vous permettre d’effectuer vos premiers pas, n’hésitez pas à vous jeter à l’eau, il en va de votre popularité numérique !

 

Besoin d’un Audit Référencement ?

 

Partager

Réagir à cet article